Pourquoi le charbon a encore de beaux jours devant lui

« Coup sur coup, les mauvaises nouvelles sont tombées. Elles viennent de France, où le gouvernement vient d’annoncer sa décision de prolonger jusqu’en 2024 ou 2026 la centrale à charbon de Cordemais, contre une fermeture programmée en 2022 ; du Japon, qui mettra en service 20 gigawatts (GW, soit une vingtaine de réacteurs nucléaires) de centrales à charbon d’ici dix ans ; d’Allemagne, la vertueuse et verte Allemagne, qui veut fermer ses centrales à charbon d’ici 2038, mais laisse un gros site ouvrir, à Datteln – fâcheux quand on sait qu’une centrale à charbon fonctionne au moins 40 ans.

Le charbon, ce satané charbon responsable de 40 % des émissions de CO2 dans le secteur de l’énergie, n’a pas dit son dernier mot. On le critique, on le combat, mais il reste une énergie d’avenir parce qu’il est abondant, bon marché et offre une fourniture d’énergie « pilotable » : il suffit d’appuyer sur un bouton et la centrale à charbon, sorte de chaudière géante, se met en branle pour fournir en quelques heures de l’énergie. Dès qu’il y a besoin d’injecter rapidement de l’électricité sur le réseau, le charbon, c’est parfait. »

(publié par J-Pierre Dieterlen)

https://www.lepoint.fr/economie/pourquoi-le-charbon-a-encore-de-beaux-jours-devant-lui-08-02-2020-2361777_28.php

CO2 : la France comparée aux autres pays européens

CO2 et production électrique par pays

Equivalent gCO2 par kwh produit par pays.

Christian Semperes : «On entend qu’il faut développer les ENR en France pour contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique et répondre aux besoins des clients de l’électricité. En Europe, la France elle celle qui émet le moins de CO2, avec la Norvège et la Suède, ça on le savait déjà. C’est celle qui en même temps produit en quantité le plus de MW décarbonés, ça on le savait aussi. C’est la France qui a l’électricité la moins cher pour le client, ça on le savait aussi, avec une haute qualité de service au public à laquelle le français est très attaché (qualité de service = sûreté du réseau et qualité de fourniture). Pour quoi veut on casser un système au service du public qui fonctionne ? Pour quoi en 2 mots, avec quelle intention plus ou moins cachée ? Pour qui ?
Le graphique donne en abscisse l’énergie électrique produite et en ordonnée, le CO2 émis par KWh d’énergie produite.»

source du graphique : Réseau européen des gestionnaires de réseau de transport d’électricité, entso-e
https://www.entsoe.eu

(publié par J-Pierre Dieterlen)

Transition énergétique allemande: le fantasme fait place à la gueule de bois

On ne pourra pas dire que Jean-Marc Jancovici ne les avait pas avertis !

« L’Allemagne a investi depuis 2010 plus de 30 milliards par an dans le basculement et l’on prévoit une facture globale de plus de 500 milliards à l’horizon 2025 –pour partie constituée de subventions et crédits publics, pour le reste financé par les ménages et les entreprises sous forme de hausse de prix. Une étude chiffre même à plus de 3.000 milliards d’euros (oui, 3.000 milliards!) les investissements requis d’ici à 2050, si l’Allemagne persiste dans son intention d’accroissement de la part du solaire et de l’éolien dans son mix énergétique. Des sommes faramineuses. Or, le résultat est spécialement déprimant: malgré les centaines de milliards déjà mis sur la table, les émissions de gaz à effet de serre de l’Allemagne sont au même niveau… qu’en 2009. L’Allemagne s’est certes hérissée d’éoliennes et elle accueille des milliers de km2 de panneaux solaires. Mais beaucoup ne sont pas reliés au système de distribution, ou pas convenablement, faute que le réseau ait suivi. En outre, là où elles sont connectées, ces installations ne couvrent les besoins que de manière intermittente (pas de solaire la nuit, pas de vent quand il ne souffle pas…) ce qui requiert, en complément et faute que le stockage soit rentable ou même possible, des capacités complémentaires souvent fossiles (affreux charbon et horrible lignite en tête). Une bérézina. »
(publié par Joëlle Leconte)

L’article :
https://www.challenges.fr/energie-et-environnement/allemagne-la-gueule-de-bois-de-la-transition-energetique_655346

Pic pétrolier probable d’ici 2025, selon l’Agence internationale de l’énergie

Pic du pétrole conventionnel : passé en 2008 !

Rapport de l’Agence Internationale de l’Énergie de 2018

« L’Agence internationale de l’énergie tire sur le signal d’alarme plus fort que jamais auparavant dans son dernier rapport annuel, paru fin 2018 : le pic de production mondiale de pétrole conventionnel a été franchie en 2008 !« 

« Le risque de resserrement de l’offre est particulièrement prégnant pour le pétrole. Ces trois dernières années, le nombre moyen de nouveaux projets approuvés de production de pétrole conventionnel ne représente que la moitié du volume nécessaire pour équilibrer le marché jusqu’en 2025, compte tenu des perspectives de demande du scénario « Nouvelles politiques ». Il est peu probable que le pétrole de schiste prenne le relais à lui seul. Nos projections prévoient déjà un doublement de l’offre de pétrole de schiste américain d’ici 2025, mais celle-ci devrait plus que tripler pour compenser le manque persistant de nouveaux projets classiques. »

Source Mathieu Auzanneau, Le Monde Février 2019
https://www.lemonde.fr/blog/petrole/2019/02/04/pic-petrolier-probable-dici-a-2025-selon-lagence-internationale-de-lenergie/

L’esclavage et les esclaves énergétiques

L’esclave énergétique

La puissance d’un individu sédentaire moyen est d’environ 100 W.
(soit environ 2000 kcalories = 2,3 kWh dépensées en 24h)

Définissons comme 1 esclave énergétique (ee) = 1 être humain 100 W = 0,1 kW (100 W)

alors 1 animal de trait, un bœuf par exemple peut développer une puissance de 700 W = 0,7 kW = 7 hommes = 7 ee

Pour ce rendre compte de ce qu’est la puissance de nos machines voici une vidéo d’une expérience très intéressante : le champion du monde de vélo sur piste Robert Förstemann qui pédale contre un grille-pain 700W (0,7 kW) ! Ainsi même un champion du monde est un nain énergétique fasse à la puissance d’un grille-pain !!!

Votre grille pain dégage 700 W de puissance ainsi c’est comme si vous aviez un bœuf à disposition en permanence dans votre maison ! Je suis sûre que vous allez maintenant regarder votre grille-pain différemment tous les matins ! 😉

La puissance de nos machines à notre service

L’idée de cet article est de se rendre compte de ce que l’énergie et les machines font pour nous. Ci-dessous un ordre de grandeur de puissance des machines. C’est aussi une introduction et un complément à l’article de Jean-Marc JANCOVICI « Combien suis-je un esclavagiste ? » de mai 2005.

Lire la suiteL’esclavage et les esclaves énergétiques

À quand la rupture énergétique ?

Jean-Marc JANCOVICI à la Cité des Sciences le 21 novembre 2017

Durée : 2h 13min

Mes notes à propos de cette vidéo (en janvier 2018) :

L’énergie est ce qui quantifie la transformation du monde

Capacité à transformer le monde

L’énergie est soumise à des lois physique

Dès qu’il y a une transformation il y a de l’énergie qui entre en jeu

Dès que vous êtes capable de mobiliser de l’énergie vous êtes capable d’influencer sur votre destin

Lire la suiteÀ quand la rupture énergétique ?

Rentes pétrolières = conflits

Guerre entre les sunnites et les chiite ? Les tensions dans le Golfe Persique ont pour origine la guerre de religion ? Non ! Le Qatar sunnite s’entend bien avec l’Iran chiite. Le Qatar est en conflit avec ses voisins sunnites : Arabie Saoudite, Émirats Arabes Unis…   Vue l’histoire de cette région c’est bien la rente des énergies fossiles qui donnent naissance à ces tensions.

Lire la suiteRentes pétrolières = conflits