Soyons altruiste, c’est ce qui peut nous sauver, nous et notre planète

La plupart d’entre nous aspirent à un monde meilleur. Pour cela nous avons besoin d’un concept qui unisse nos préoccupations concernant le court, le moyen et le long terme. Il est essentiel que les scientifiques spécialistes de l’environnement, les décideurs qui influencent le sort de la société, et les individus concernés par le court terme (de ceux qui s’inquiètent de leur survie aux investisseurs financiers), puissent s’asseoir à la même table pour œuvrer ensemble à l’accomplissement de ce monde meilleur. Pour cela, ils ont besoin d’un concept unificateur. Le plus pragmatique qui soit est l’altruisme: si nous avons davantage de considération pour autrui nous irons vers une économie positive et solidaire (qui soit au service de la société et non le contraire !); si nous avons davantage de considération pour autrui, nous œuvrerons à la justice sociale et réduirons les inégalités qui augmentent depuis trente ans dans les pays nantis ; et surtout, si nous avons davantage de considération pour autrui, nous nous préoccuperons sérieusement du sort des générations futures. Comme nous le rappelait Martin Luther King, à l’aube de cette nouvelle année, « C’est à chacun d’entre nous de décider s’il marchera dans la lumière de l’altruisme créatif ou dans les ténèbres de l’égoïsme destructeur. »

Matthieu Ricard
http://www.matthieuricard.org/blog/posts/en-2018-soyons-altruiste-c-est-ce-qui-peut-nous-sauver-nous-et-notre-planete