Interview Yves Cochet en décembre 2017

Yves Cochet a été enseignent-chercheur en mathématique (INSA de Rennes) et a été Ministre de l’Aménagement du territoire et de l’environnement en 2001 – 2002 sous la présidence de Jacques Chirac.

En 2002 Jacques Chirac Président de la République Française disait « Notre maison brûle et nous regardons ailleurs »

Le mythe du progrès

Ce n’est pas essayer de vendre de l’eau tiède en disant « ne vous inquiétez pas bon gens, dormez sur vos deux oreilles on va finir par résoudre les problèmes »

« on pourra résoudre un petit peu mais ça n’évitera pas un certain type d’effondrement quand même assez atroce »

« Ce déni vient du fait que la plupart des gens, que ce soit le grand public, que ce soit nos frères et nos sœurs chinoises, que ce soit le personnel politique que je connais bien quand même depuis plus de 20 ans en tant que politique professionnel à l’échelon national ou international au parlement européen. Eh bien, ils ne croient pas que cela peut arriver parce qu’ils ont cette espèce de mythe de croyance, de croyances religieuses dans le progrès, dans le marché, dans la science, dans la technologie et dans la créativité humaine. Donc ils sont sincères lorsqu’ils disent : « Non, on va y arriver. On va faire un petit peu de développement durable et de transition énergétique et écologique » « Ils ne peuvent pas penser que quelque chose d’aussi atroce que l’effondrement puisse arriver. Et c’est normal et c’est d’ailleurs pour ça, c’est pour ça que l’effondrement va arriver parce que le déni est général il n’y a qu’un pour cent qui croient que l’effondrement va arriver » »

Yves Cochet

« Qu’est-ce que le réel ? » Jaques Lacan répondait dans les années 1950 – 60 « Le réel, c’est quand on prend plein la gueule ! »

L’humanité vit dans le déni : elle ne veut pas voir la réalité des limites du monde. Ainsi d’ici 30 ans, ou d’ici 20 ans, ou d’ici 10 ans, ou d’ici 5 ans ou dès demain matin l’humanité a rendez-vous avec le réel  et cela va faire mal…

Fab