#2 Jancovici a répondu à vos questions – 06/12/2018

Le Haut-Conseil pour le Climat

(à 4 min 50 s dans la vidéo)
13 membres : des experts, des techniciens du secteurs, des gens sincèrement passionnés, intéressés, impliqués dans la question du changement climatique et dans l’action qu’il faut avoir
Des gens de bonnes volontés qui avec un peu de change réussiront à s’accorder pour parler au pouvoir sans perdre sa liberté d’expression.

« C’est un comité d’experts qui doit éclairer les décideurs publics avec une double approche : un regard prospectif pour définir quelle trajectoire suivre afin d’atteindre nos objectifs en matière de lutte contre le changement climatique, notamment la neutralité des émissions de carbone en 2050. Et un regard rétrospectif afin d’évaluer les stratégies et politiques mises en œuvre. »
source : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/climat/le-haut-conseil-pour-le-climat_129808

Pédagogie / Enseignement Supérieur / Énergie et Climat

(à 13 min 55 s)
La Secrétaire d’État à l’Enseignement Supérieur Frédérique Vidal : La formation est très importante
Quelques jours avant le Shift Project rendait sont rapport provisoire : la formation aux enjeux Énergie-Climat dans l’enseignement supérieur

« La demande est forte chez les étudiants, et le besoin de compétences vital »

« Toute activité humaine demeure aujourd’hui de près ou de loin tributaire des énergies fossiles, et un pays ne peut mener une telle transition sans se doter des moyens humains nécessaires. »

https://theshiftproject.org/article/enseignement-superieur-pour-la-transition-the-shift-project-publie-son-rapport-intermediaire/

La formation est très importante car il est difficile de discuter d’un problème qui est encore très mal compris et mal cerné par la population dans son ensemble. On confond parler beaucoup et parler bien (surtout en ce qui concerne la Presse). La problématique Énergie – Climat n’est absolument pas enseignée à la hauteur de ce qu’elle devait être aux futurs cadres c’est à dire ceux qui auront la charge de conduire les affaires d’une entreprise, d’une association, d’une collectivité locale, ou de la Nation. C’est un point sur lequel le Haut-Conseil pour le Climat va être nécessairement actif.

La quasi totalité de la classe Politique et le Président Macron n’ont pas compris le problème

Lire la suite#2 Jancovici a répondu à vos questions – 06/12/2018

Pourquoi je ne prends plus l’avion

« Un aller Paris-New York, c’est environ 250 litres de kérosène par passager« 

« Le carburant aérien n’est pas taxé, ce qui est une exception dans les transports »

« Les gens qui prennent l’avion peuvent toujours penser « après moi le déluge », comme si les conséquences de leurs actes ne devaient jamais exister. Elles sont pourtant bien réelles.« 

Une interview dans l’Opinion du 2 novembre 2018 – Jean-Marc Jancovici
https://jancovici.com/publications-et-co/interviews/une-interview-dans-lopinion-du-2-novembre-2018/

Le colibri et l’effort de guerre

« L’effort à fournir est monstrueux. Si l’on veut espérer limiter le réchauffement climatique à 1,5°C – ce qui semble largement compromis mais reste préconisé par les scientifiques pour éviter un emballement incontrôlable du climat – il faudrait avoir diminué de 45 % nos émissions de CO2 d’ici 2030. »

Un virage aussi massif et rapide ne pourrait être pris qu’en mobilisant l’ensemble de la société et en mobilisant toutes les énergies de la société. Le genre d’exploits qui n’a été accompli que peu de fois par le passé : pendant les deux guerres mondiales. »

De l’article très intéressant : https://usbeketrica.com/article/carburants-faut-il-consentir-a-un-effort-de-guerre-climatique

Oui nous devons mettre en place l’équivalent d’un effort de guerre, un plan Marshall pour sauver l’humanité (d’elle même) ou bien « la création d’un nouveau Conseil national de la Résistance (CNR) rebaptisé Conseil naturel de la Résilience » comme le préconise Pablo Servigne.

Lire la suiteLe colibri et l’effort de guerre

Bitcoin / Blockchain et dépense énergétique

Le bitcoin est une crypto monnaie décentralisée qui repose sur un réseau informatique de pair à pair (peer to peer) et fonctionne sans autorité centrale, ni administrateur unique, grâce au consensus de l’ensemble des nœuds du réseau : les « mineurs » qui sont des ordinateurs disposant d’une grande puissance de calcul. Bitcoin est la plus importante monnaie cryptographique décentralisée avec une capitalisation supérieure à 200 milliards de dollars début décembre 2017. Cette monnaie a été créée en 2009 par un inconnu ou un groupe de hackers inconnus qui porte le nom de Satoshi Nakamoto. Le fonctionnement s’appuie sur un registre des transactions en bitcoin qui est enregistré sur ce réseau. Une fois une transaction enregistrée il est impossible de la modifier grâce au protocole blockchain. Un block enregistre toutes les transactions effectuées toutes les 10 minutes et chaque block est relié au block suivant par la clé précédente : c’est la chaîne de blocs… 10 minutes est le temps moyen nécessaire aux « mineurs » pour trouver une clé générée par la fonction hachage SHA-256 qui doit donner comme résultat un code commençant par au moins 10 zéros : c’est la preuve de travail. La sécurité du registre repose sur la génération de cette clé qui nécessite une très grande puissance de calcul informatique… Le mineur qui trouve en premier la clé est récompensé par 12,5 bitcoins soit plus de 87 000 euros à la date de la rédaction de cet l’article.

Lire la suiteBitcoin / Blockchain et dépense énergétique

Soyons altruiste, c’est ce qui peut nous sauver, nous et notre planète

La plupart d’entre nous aspirent à un monde meilleur. Pour cela nous avons besoin d’un concept qui unisse nos préoccupations concernant le court, le moyen et le long terme. Il est essentiel que les scientifiques spécialistes de l’environnement, les décideurs qui influencent le sort de la société, et les individus concernés par le court terme (de ceux qui s’inquiètent de leur survie aux investisseurs financiers), puissent s’asseoir à la même table pour œuvrer ensemble à l’accomplissement de ce monde meilleur. Pour cela, ils ont besoin d’un concept unificateur. Le plus pragmatique qui soit est l’altruisme: si nous avons davantage de considération pour autrui nous irons vers une économie positive et solidaire (qui soit au service de la société et non le contraire !); si nous avons davantage de considération pour autrui, nous œuvrerons à la justice sociale et réduirons les inégalités qui augmentent depuis trente ans dans les pays nantis ; et surtout, si nous avons davantage de considération pour autrui, nous nous préoccuperons sérieusement du sort des générations futures. Comme nous le rappelait Martin Luther King, à l’aube de cette nouvelle année, « C’est à chacun d’entre nous de décider s’il marchera dans la lumière de l’altruisme créatif ou dans les ténèbres de l’égoïsme destructeur. »

Matthieu Ricard
http://www.matthieuricard.org/blog/posts/en-2018-soyons-altruiste-c-est-ce-qui-peut-nous-sauver-nous-et-notre-planete

Citations d’Einstein

« Ceux qui utilisent négligemment les miracles de la science en ne les comprenant pas plus qu’une vache ne comprend la botanique des plantes qu’elle broute avec plaisir devraient tous avoir honte »

“L’imagination est plus importante que le savoir.”

“La possession de merveilleux moyens de production n’a pas apporté la liberté, mais le souci et la famine.”

« Tout le monde est un génie. Mais si vous jugez un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il va passer toute sa vie à penser qu’il est stupide. »

Albert Einstein

Intelligence Artificielle – Risques et opportunités

Face au USA / GAFA et les chinois / BATX l’Europe accuse un énorme retard dans la bataille de l’intelligence artificielle (IA).

Les géants du numériques :
– les américains GAFA : Google, Amazon, Facebook, Apple
– les chinois BATX : Baidu, Alibaba, Tencent, Huawei et Xiaomi

Définition de l’intelligence Artificielle par Cédric Villani (décembre 2017 ) à 1h35 min dans la vidéo :

« L’IA ce n’est pas une chose bien défini :

– ce n’est pas une recette secrète inventée par un inventeur génial
ce n’est pas un programme informatique bien défini

C’est un ensemble de techniques, de procédés algorithmiques, de recettes visant à mettre au points des algorithmes, des logiciels qui donnent des réponses « intelligentes » entre guillemets. Intelligente voulant dire des réponses qui sont tellement fines que l’on aurait cru qu’il aurait fallu un humain pour les trouver. Des réponses qui sont presque le meilleur qu’il soit. Ou qui ont été apprises par l’analyse d’une très grande diversité et de multitudes de cas auxquels juste un programmeur de logiciel n’aurait jamais pensé. Un système, une machine qui est donc capable de faire mieux que celui ou celle qui l’a créé. L’IA c’est un ensemble, un domaine de la science qui se développe à partir des années 1950 Minsky et McCarthy qui essayaient de comprendre l’intelligence humaine.

Lire la suiteIntelligence Artificielle – Risques et opportunités