Fiestas en 2022 / 2023 ? Puis ensuite patatras ?

L’offre de pétrole insuffisante en cas de forte reprise économique
« On nous a beaucoup expliqué que le monde d’après serait différent. Il y a toutes les chances, au contraire, que la sortie de crise se traduise par un redémarrage spectaculaire de la consommation, des déplacements, donc de la demande de pétrole. Et là, nous avons un problème, effectivement, car l’offre risque d’avoir du mal à suivre. »
Patrick Pouyanné PDG de Total Le 30/03/2021
https://www.boursedirect.fr/fr/actualites/categorie/economie/total-patrick-pouyanne-prudent-sur-les-prix-du-petrole-boursier-adfc24bbdf3f59296c594d50fb948b5a22bbf2c7

Lien pétrole et l’économie :
– le PIB mondial est directement corrélé à la quantité de pétole extraite : la quantité de pétrole extraite détermine le PIB et non l’inverse

source : JM Jancovici
Zoom années 2006 à 2008 : « crise des subprimes »
  • choc pétrolier de 1973 : à la suite du pic de production de pétrole des États-Unis (source Wikipédia)
  • le pic du pétrole conventionnel a été dépassé en 2008 (on en produit moins chaque année depuis cette date) source : Agence Internationale de l’Énergie (AIE)
  • la crise des subprimes de 2008 semble être directement liée la baisse importante de production de pétrole des années 2004 à 2008 (voir graphique ci-dessus : la chute de la production de pétrole précède de 2 ans la chute du PIB mondial)
  • depuis 2010 le pétrole de schiste US (874 000 barils/j en juillet 2013) a compensé la baisse du conventionnel jusqu’en 2019
  • en 2020 suite au Covid19 le pétrole a été excédentaire son prix a été pour la première fois de son histoire négatif pendant plusieurs jours => les investissements de l’industrie pétrolière (conventionnel + schiste) sont revu à la baisse (-20 à -30 % + faillites de producteurs de schistes )=> l’approvisionnement en tout pétrole diminue => le pic du tout pétrole est peut être dépassé depuis 2020 ?
  • « Les États-Unis sont devenus les premiers producteurs de pétrole brut et de gaz naturel au monde en s’appuyant sur leurs hydrocarbures non conventionnels. Ils devraient connaître une deuxième année de baisse de leur production en 2021 selon les dernières prévisions de l’EIA américaine »

Mon hypothèse (imaginé depuis plusieurs mois et que Pouyanné étaye):
Nous pouvons envisager une reprise économique en 2022/2023 (« fin ? » de crise Covid19 : « années folles ? »)
Cette reprise économique buttera rapidement sur l’approvisionnement en pétrole (hausse brutale du prix du pétrole) (plus la reprise économique sera forte plus le retour de bâton frappera fort les mois ou les 1 à 2 ans suivants)
Ainsi pour moi autour de 2025 nous risquons de subir une récession, une crise économique, une crise financière importante voire grave …

Plus un climat qui va nous jouer de plus en plus de tours. C’est la tenaille énergie / climat qui va commencer à se refermer sur nous : de plus en plus de problèmes et de moins en moins de moyens d’agir.

Fabrice