« Pour rouler en voiture verte, il faut rouvrir nos mines »

La guerre des métaux rares

« La transition énergétique et numérique n’est pas écologique. »

« ..derrière le numérique, il y a la matière première. Voilà le paradoxe: il faut beaucoup de matière pour créer l’immatériel! Rien de plus trompeur que le « cloud » qu’on s’imagine éthéré. »

« La toile internet mondiale – le Léviathan numérique – est très consommatrice. Si le cloud était un pays ce serait le cinquième plus gros consommateur d’énergie. L’ensemble des NTIC consomment 4% de l’électricité mondiale et rejettent deux fois plus de gaz à effet de serre que le secteur aérien civil mondial. »

« Je rencontre pas mal d’hommes politiques qui comprennent l’importance géopolitique du sujet. »

« Mais ils ne saisissent pas l’urgence écologique à court terme car ils n’ont qu’une faible conscience des externalités négatives de cette industrie. Personne, même chez les écolos, ne réalise que, pour les 30 prochaines années, il faut extraire plus de minerais qu’on en a extraits depuis 70.000 ans. »

« Comme nous n’avons plus affaire qu’à des produits déjà transformés, nous avons perdu le sens et le prix de la matière première. Nous devons accepter que pour rouler en voiture « verte », il faut rouvrir nos mines. Elles ne seront pas « propres » (ça n’existe pas), mais on peut faire des mines responsables. C’est moins sale que de le faire n’importe comment ailleurs. »

« Mais cette relocalisation augmentera le prix de nos voitures et smartphones… »

L’interview de Guillaume PITRON qui a mené 6 ans d’enquête à ce sujet :

https://www.lecho.be/opinions/general/Pour-rouler-en-voiture-verte-il-faut-rouvrir-nos-mines/10082899